Conseil e-commerce : comment remettre la procrastination…à demain

Conseil e-commerce : comment remettre la procrastination…à demain

La procrastination, c’est l’envie irrépressible de remettre à demain ce qu’on devrait faire aujourd’hui.
Parfois, elle devient si systématique qu’elle empêche d’atteindre les buts importants de sa vie, comme passer un cap sur votre site e-commerce.
Pourtant, toute forme de procrastination n’est pas nécessairement si problématique…C’est pourquoi il est nécessaire de s’interroger sur les différentes motivations menant à la procrastination.
Dans notre agence conseil e-commerce UpMyBiz, nous sommes fréquemment confrontés à cette réalité en interne et chez nos clients que nous accompagnons en conseil e-commerce.
La rédaction d’UpMyBiz a ainsi dressé cinq grands profils de procrastinateurs afin de trouver les solutions les plus concrètes et faciles à mettre en œuvre pour lutter contre la procrastination.

Profil 1 de procrastinateur : le Joueur

conseil e-commerce procrastination joueurLe Joueur a beaucoup de travail et pourtant il est rebuté par certaines tâches. Ou tout simplement, il ne parvient pas à se mettre à une tâche en particulier. Pourtant, le Joueur sait que cette tâche, une fois accomplie lui apportera des bénéfices. Il sera satisfait de lui-même, aura fait une avancée importante sur une mission… Mais rien n’y fait, le Joueur ne parvient jamais à ‘s’y mettre’ dans les temps. Il attend le dernier moment et se place dans une situation d’urgence et c’est seulement là qu’il parvient à réaliser ses missions. Souvent, une fois accomplie, le Joueur se dit que la tâche n’était pas si rebutante que cela.

Quel conseil e-commerce pour lutter contre la procrastination du Joueur ?

Si la tâche est effectivement rebutante, par exemple, remplir sa déclaration URSSAF (au hasard hein !), une solution est d’utiliser le fonctionnement du Joueur comme un levier.
En effet, le Joueur se met dans une situation difficile pour trouver un peu de frisson dans un quotidien répétitif. Qu’à cela ne tienne, il suffit peut être de transformer l’urgence en challenge ! Par exemple en mettant un minuteur pour contraindre le temps nécessaire. « Allez au lieu de me donner 2 heures pour rédiger ce brief, je me laisse 20 minutes. »
En fait, il s’agit d’appliquer le principe de la gamification à son organisation personnelle afin de créer une micro urgence, pas réellement stressante mais simplement stimulante.
Ce profil de procrastinateur est intéressant car il est capable de déployer des trésors d’ingéniosité pour gagner en efficacité.

Profil 2 de procrastinateur : le Réfléchi

Le Réfléchi est un gros bosseur. Pourtant, il lui arrive de procrastiner plusieurs jours sur une mission – mettons sa stratégie webmarketing – alors qu’en parallèle, il est capable de mener à bien d’autres missions pas si excitantes que cela ! Et à chaque fois qu’il veut s’atteler à sa stratégie webmarketing, il ne parvient pas à se concentrer, son esprit s’évade ou il est irrémédiablement attiré par une autre chose à faire dans sa « to do » liste. Le Réfléchi culpabilise alors énormément.
Et lorsqu’il finit par s’y mettre, il la réalise avec une facilité déconcertante et finit par se dire « vraiment, j’aurais pu la faire avant ! ».

Quel conseil e-commerce pour lutter contre la procrastination du Réfléchi ?

Il n’est pas certain que le Réfléchi aurait accompli cette tâche avec autant de facilités plus tôt. A priori, il a plutôt mûri pendant ce laps de temps. Il ne s’agit donc pas réellement de procrastination mais d’un temps de « gestation », notamment pour des tâches longues, complexes et/ou stratégiques.
Ce qui culpabilise le Réfléchi c’est ce sentiment de ne pas être productif et pourtant, on est parfois d’une grande productivité en ne faisant rien. Il faut donc s’autoriser à remettre à plus tard afin de laisser son cerveau mûrir un sujet, tout en faisant autre chose. Pendant ce temps, son cerveau emmagasine probablement tout un tas d’idées pour appréhender sa tâche ou résoudre son problème d’une manière créative.
Enfin, le Réfléchi devrait lutter contre cette injonction de productivité et s’autoriser des temps morts, qui favorisent grandement la créativité.

Profil 3 de procrastinateur : le Chercheur d’Or

conseil e-commerce procrastination chercheur d'orLe Chercheur d’Or papillonne d’une activité à l’autre, sans parvenir à trouver la motivation nécessaire pour se lancer sur ce projet important sur lequel il a pourtant du pain sur la planche ! Et si Le Chercheur d’Or se trompait d’objectif ? Si la procrastination, loin d’être si négative était en fait le signe qu’il n’est pas sur la bonne piste. Ou plutôt qu’il n’a pas trouvé sa voie ?
Dans ce cas, la procrastination est liée à une incapacité à se projeter dans l’avenir et à lui préférer des plaisirs immédiats.

Quel conseil e-commerce pour lutter contre la procrastination du Chercheur d’Or ?

Le Sage pourrait s’aider lui-même en réfléchissant sur son épanouissement personnel. Il ne parvient à terminer aucun des projets entamés ? Peut-être se trompe-t-il simplement d’objectif ? Peut-être n’a-t-il pas été suffisamment ambitieux en fixant son objectif ? Selon Tim Ferris, auteur du bestseller La semaine de 4 heures, se fixer un objectif très ambitieux permet de mobiliser beaucoup plus d’énergie que de se fixer un objectif réaliste.
En somme, si vous vous lancez dans un business, visez de devenir le futur Amazon ! En donnant un sens à votre vie (et oui, rien de moins !), ce super objectif viendra décupler votre volonté et vous pourrez dire adieu à la procrastination.
Pour y parvenir, il est possible de s’interroger sur le but à atteindre dans sa vie (un truc un peu fou) et de réfléchir ensuite à tous les chemins possibles pour y parvenir (en dessinant un arbre des possibles par exemple).

Profil 4 de procrastinateur : le Débordé

Le Débordé revient d’une semaine de vacances et découvre 700 emails non lus dans sa boîte de réception, 10 appels en absence et 3 dossiers à terminer « asap ». En dix minutes, c’est comme s’il avait perdu l’intégralité des bénéfices de son repos. Il se sent dépassé. D’autant qu’il sait que ce retard ne fera que croître…
Dans ce cas, la procrastination est une réponse de son cerveau reptilien, comme le souligne Steven Pressfield dans son ouvrage The War of Art, pour lui permettre de faire retomber la pression.

Quel conseil e-commerce pour lutter contre la procrastination du Débordé ?

Il lui faut reprendre sa liste de choses à faire, et déléguer, décaler, supprimer. En se concentrant sur l’essentiel, en somme. Qu’est-ce qui compte réellement pour le Débordé ? Qu’est-ce qui fera que sa journée sera réussie ?
Une piste serait de se fixer des objectifs très réalistes par jour (ces objectifs seraient des objectifs secondaires menant néanmoins au Super Objectif défini plus haut), en étant large sur le temps alloué à chaque tâche pour diminuer le stress, puis de se forcer à effectuer une tâche après l’autre. En procédant de la sorte, on est plus concentré, plus efficace et au final…moins stressé !

Profil 5 de procrastinateur : l’Angoissé

conseil e-commerce procrastination angoissé

Ce dernier procrastinateur est un cas un peu compliqué car il est au clair avec le super objectif de sa vie et repousse, pourtant, les tâches qui pourraient l’y mener. Il souffre du syndrome de l’imposteur, un état terriblement angoissant lié à la peur de l’échec. Ces peurs entrainent une baisse de la motivation et alimentent la mésestime de soi, un véritable cercle vicieux dont il faut pouvoir sortir.

Quel conseil e-commerce pour lutter contre la procrastination de l’Angoissé ?

Parfois, le fait de séquencer le Super Objectif en étapes intermédiaires permet de rendre la mission importante plus réalisable, de ne pas se sentir submergé par la dimension globale de la mission. De petites tâches sont moins anxiogènes qu’un très gros projet.
Ensuite, il peut être intéressant de faire fonctionner le levier, puissant, de l’envie. Puisque cette tâche correspond à un objectif fort et ayant du sens pour l’Angoissé, il est possible de créer volontairement une frustration qui viendra déclencher l’envie. Comment ? Tout simplement en mettant cette tâche en tout dernier sur sa liste de choses à faire.
Enfin, pour améliorer l’estime de soi, il est possible de tenir un petit journal de ses réussites : une très bonne manière de se « sentir capable », en se basant sur ses réussites concrètes.

Enfin, une bonne organisation de son temps de travail (et même de son temps libre) est une manière de prendre les rênes de sa vie et de lutter contre la procrastination. Vous cherchez des tuyaux sur la meilleure manière de s’organiser pour gagner en productivité ? Notre consultant e-commerce, Vladimir a fait le point pour vous dans cet article dédié à l’accompagnement entreprise en matière d’organisation.

45a8268b4b5a8a165cddceb21d76a3de~~~~~~~~~~~~~