La team des Playmos au BlendWebMix 2016

La team des Playmos au BlendWebMix 2016

Plus de 1800 webmakers se sont retrouvés à la quatrième édition du BlendWebMix les 2 et 3 novembre dernier. La conférence était animée par près de 98 intervenants. Ils ont passé au shaker les métiers de la Toile afin de vous concocter un délicieux cocktail au bon goût de web !  La team des Playmos était évidemment de la partie avec Claire, Grégory et Hugo en émissaires. Le but :  glaner des informations toujours un peu plus à la pointe pour leurs clients…

Il se passe quoi chaque année au BlendWebMix ?

Organisé sur deux jours au Centre des Congrès de Lyon, le BlendWebMix est devenu en quelques années un incontournable du web francophone. Recruteurs, designers, développeurs, entrepreneurs… tous se sont retrouvés pour se rencontrer, comprendre, apprendre et se rencontrer. C’est le credo de cette manifestation qui se veut hors norme par son interactivité !
80 conférences sont ainsi organisées dans une ambiance singulière autour des dernières tendances du marché. Un village dédié au networking permet même de tisser et de serrer les liens de la Toile en proposant des animations dédiées tout en ingurgitant des quantités (affolantes) de caféine…

Comme vous le savez peut-être, UpMyBiz entretient une relation toute particulière avec l’événement : Grégory étant membre fondateur de la Cuisine du Web, elle-même organisatrice du Blend !

blendwebmix-2016-2

Le point fort du BlendWebMix 2016 ? Ses conférences !

Le BlendWebMix 2016 vu par nos deux vaillants consultants e-commerce Claire et Hugo, c’est par ici…

Au menu de la journée d’Hugo, du storytelling, un état de l’art du référencement et du data-driven marketing.

Petit résumé ?

  • En storytelling, les marques n’ont plus le choix : on leur demande désormais d’être transparents dans leur discours, vrais et sincères ! Un défi.
  • Le triptyque SEO reste le même qu’avant 2012 : contenu, linking et technique sont toujours de rigueur. Ce qui change c’est la manière de le faire…
  • Data-driven marketing : on ne vous apprend peut-être rien, mais sachez que le monde des robots et des IA est déjà là… Grégory vous parlait même il y a peu de l’intelligence artificielle au service du e-commerce.

Claire a participé à la seconde journée en commençant par un workshop dédié à la création des start-up. Le maître-mot de la conférence ? Le projet.

On le pense, on le visualise, on le fait tester… on le vit ! Elle a enchaîné sur une leçon de lead nurturing, du démarrage au marketing automation.

Et enfin, pour terminer sa journée, elle s’est intéressée aux nouvelles façons de communiquer à l’ère du digital et de la mobilité. Le challenge est simple pour les annonceurs : on doit absolument trouver des voies d’innovation dans la communication, à défaut d’en trouver dans le produit.

Les conférences en détail

Vous avez un café et un peu de temps ? Voici le détail de quelques conférences auxquelles nos consultants ont assisté.

Le workshop 1kubator : 5 conseils pour réussir sa start up (par Alexandre Fourtoy)

1kubator est d’une grande aide pour les entrepreneurs qui passent par chez eux ! C’est un lieu qui permet de communiquer entre start-ups, d’échanger et de se sentir moins seul. Et bien entendu, d’être accompagné par des professionnels qui ont de l’expérience.

Les 5 conseils pour réussir sa start-up, servis sur un plateau :

1/ Associés : penser son projet avant de penser son équipe

La première cause d’échec d’une start-up c’est… la mésentente entre les associés. Il vaut mieux commencer seul, et une fois le projet bien défini, bien cadré, chercher son équipe !

2/ Projet : simplifier son approche

3/ Production : savoir exactement ce que l’on veut

Il faut tenir compte de la user story, et anticiper l’expérience client pour le développement : voire modéliser l’intégralité de l’UX de son projet…

Et puis il faut se fixer des limites et des objectifs : si on ne fixe ni limites, ni objectifs, le projet ne sort jamais. (les intervenants d’1kubator précisent qu’ils ne sortent pas une seule ligne de code tant que la user story et les zonings ne sont pas validés)

4/ Marché : aller à la rencontre de son client dès le premier jour

Il faut penser utilisateur / cible dès la conception et le clarification du projet, proposer rapidement une bêta-test. Beaucoup d’entrepreneurs procrastinent le lancement, car tant qu’on n’a pas lancé, on n’a pas échoué. Or, on apprend des échecs. Arrêtons de trouver des excuses pour ne pas se lancer !

5/ Financement : raconter sa propre histoire

Le cœur du Business plan pour lever des fonds : l’équipe, l’histoire. Les chiffres sont secondaires. On raconte ce par quoi on est passé, l’articulation des compétences…

En vérité, la clarté du projet + l’histoire + l’équipe = cela suffit pour lever de l’argent.

blendwebmix-2016-3

Conférence Lead Nurturing (par la co-fondatrice de la Team Web – Silvia Randon)

Découvrez la Stratégie Océan Bleu VS Océan Rouge !

Océan Bleu : marché inexploré, calme, tranquille, plein de petits poissons (prospects), pas de concurrence ou presque. L’idée sur un marché Océan bleu ? Créer une nouvelle demande, décider de la valeur perçue, jouer sur la différenciation et le prix. L’exemple typique : la stratégie Blablacar.

Océan Rouge : marché très concurrentiel, objectif de prise de parts de marché, exploitation de la demande existante. 2 stratégies possibles : différenciation OU prix.

Où sont les futurs clients dans une stratégie Océan Bleu? On identifie 4 types de prospects :

–       Le marché connu, identifié

–       Les prêts à basculer

–       Les antis

–       Les hors-sujets

Il faut sortir de sa zone de confort pour convertir ces prospects en clients.

Problème de l’Océan bleu : quand on n’a pas de concurrence, les prospects n’ont pas de repère, et la marque non plus ! Ce n’est pas forcément évident à gérer…

Processus de lead nurturing en océan bleu : nourrir les petits poissons pour les transformer en gros poissons.

Les prospects ne savent pas qu’ils ont un problème.

Le processus respecte donc cet ordre :

  1.    Le prospect découvre qu’il a un problème > EDUQUER
  2.    Le prospect a identifié son besoin > INFORMER
  3.    Le prospect est décidé à trouver une solution > ENGAGER

Pour réussir en lead nurturing, voici les étapes à ne surtout pas manquer.

1/ Segmenter sa base de leads > adapter le contenu à chaque segment en fonction de ses préférences

2/ Créer ses personas > représentation des cibles idéales. On doit TOUT SAVOIR sur ses personas !

3/ Fixer objectifs et planification. Be SMART (Simple / Mesurable / Atteignable / Réaliste / Timé)

4/ Produire ou recycler ses contenus

5/ Paramétrer les scénarios (workflows automation, marketing automation). Ici, il faut draguer les prospects, les séduire

6/ Mesurer

Les nouvelles façons de communiquer à l’ère du Digital et de la mobilité (par F. Lemaitre de Native Communications)

Les entreprises sont confrontées à l’évolution des modes de communication. La communication est désormais exigeante, et abondante. Les consommateurs s’expriment de plus en plus, haut et fort, surtout pour indiquer les défauts, les manquements des marques. ils ont besoin de sentir uniques !

Les 3 mutations majeures observées :

–       Multiplication des points de contact

–       Les clients reprennent la main

–       La maîtrise des données est cruciale pour la communication

Une des problématiques courantes rencontrées par les annonceurs (et leur agence de communication) : on n’a pas grand-chose à dire sur le produit… Le challenge est donc d’essayer de trouver des voies d’innovation dans la communication, à défaut d’en trouver dans le produit.

Exemple illustré des Laboratoires Gallia

L’entreprise subit l’interdiction légale de communiquer sur ses produits pendant la grossesse et jusqu’aux 6 mois du bébé, pour protéger l’allaitement maternel. Or, le lait Gallia s’adresse aux bébés jusqu’à 9 mois.

Du coup, pour la communication, que fait Gallia ?

Création d’une application Androïd et iOS (9 mois et moi), qui permet de suivre sa grossesse jour après jour, avec des tas de fonctionnalités innovantes

Objectif : créer un attachement à la marque, sans communiquer sur les produits.

En résumé, que faire quand un produit n’est pas innovant, ou qu’il y a des restrictions réglementaires à sa communication ? Il faut capitaliser sur un service, sur une communication innovante pour tirer son épingle du jeu !

Alors, on retiendra quoi de cet évènement ?

Ce cru 2016 du BlendWebMix s’est révélé une fois de plus une réussite. Accroissant encore sa fréquentation et surprenant toujours plus ses participants par la bonne humeur ambiante, poneys volants compris…

f7b22ed17136a0494be5707eee39d834''''''''''''''''''''''''''''''