Duplicate Content des fiches produits, un cas épineux

Duplicate Content des fiches produits, un cas épineux

La rédaction d’UpMyBiz a partagé avec vous ses conseils pour écrire une fiche produit efficace. Ecrire une très bonne fiche produit prend du temps alors…comment en écrire 40, 400 ou 4000 ?
Par manque de temps (et d’inspiration), les fiches produits e-commerce sont particulièrement touchées par la problématique du Duplicate Content. Le SEO étant un sujet stratégique dans l’acquisition de trafic, nous avons mené l’enquête pour comprendre comment fonctionne le contenu similaire, quels sont les risques encourus et surtout quelles sont les actions à mettre en œuvre pour éviter le Duplicate Content dans une fiche produit.

 

Le Duplicate Content, qu’est-ce que c’est ?

concept with brain.C and V for copy and paste.

Si vous rédigez, par manque de temps, des fiches produits qui se ressemblent beaucoup, vos pages pourraient être considérées comme du contenu dupliqué.
Un contenu identique ou similaire présent sur deux pages différentes, sur un même site ou sur des sites différents, sera considéré comme du Duplicate Content. Pour les sites e-commerce, on en trouve beaucoup dans la description de la fiche produit (dans le corps de la page) mais aussi dans les balises Title et Meta Description.
Un simple audit de site e-commerce nous permet de faire le point, avec vous, sur les éléments à modifier pour supprimer le Duplicate Content de votre site.

« Nous nous efforçons d’indexer et d’afficher des pages contenant des informations distinctes. » Google

 

A quoi ça sert ?

Une des volontés affichées de Google est de fournir le meilleur contenu pour ses utilisateurs. La chasse au duplicate est donc une chasse aux doublons – pénibles pour l’internaute en quête d’information. Voilà pourquoi le moteur de recherche développe des outils pour l’aider à détecter des contenus de pages trop proches. Finalement, l’objectif est de parvenir à travailler une acquisition de trafic « propre ».

 

Comment Google gère le Duplicate Content ?

Les moteurs de recherche ont donc mis au point un filtre permettant de masquer les doublons aux yeux de l’internaute. Ce filtre Contenu dupliqué s’applique aux pages et non aux sites dans leur globalité.

 

Pourquoi le e-commerce est particulièrement touché ?

En e-commerce, le duplicate ne part pas forcément d’une mauvaise intention. C’est pourquoi on en trouve presque « naturellement », plutôt par manque de temps et méconnaissance du sujet.
Soit pour des fiches produits sur un même site dont le contenu est très proche (copié-collé de paragraphe). On parle dans ce cas de duplicate content intra-site.
Soit parce que vous êtes vendus sur une marketplace et avez simplement copié-collé le contenu de la fiche produit. Dans ce cas, le robot d’indexation de Google s’aperçoit qu’il existe deux URL différentes contenant le même contenu. On parle dans ce cas de duplicate content extra-site.
Soit parce que vous proposez une version imprimable de la page web.

 

Quels sont les risques encourus ?

Contrairement à ce qui peut être dit, Google n’applique pas de pénalité au contenu similaire (dans le sens d’une action punitive) sauf pour le cas des sites miroirs (avec des pages parfaitement identiques). Dans ce cas, le risque de perte de PageRank ou de blacklistage existe effectivement.

En cas de pages similaires comprenant des balises Title et Meta Description différentes, Google retire des résultats de recherche (SERP) la page ayant le PageRank le plus faible, sans pour autant la désindexer (la page reste indexée et accessible en cliquant sur “relancer la recherche en incluant les pages ignorées”).
En revanche, en cas de pages dont le corps de texte est différent mais aux balises Title et Meta Description identiques, la page ayant le moins d’autorité risque jusqu’à la désindexation.

En résumé, les risques encourus par un site e-commerce (qui ne commet a priori pas de plagiat mais une mauvaise utilisation des contenus) sont :

– dilution de sa popularité
– gaspillage du « budget crawl » (c’est-à-dire le temps passé par le Google Bot à explorer et donc indexer vos pages)
– favorisation des sites les plus populaires (et donc ne pas ranker vos pages)
– dégradation de votre référencement via une perte de visibilité et une perte de pertinence de certains mots-clés
– mauvaise expérience client avec des impacts négatifs sur l’image

 

Comment remédier au Duplicate Content sur vos fiches produits ?

Réécrire vos balises

Une règle simple à retenir : chaque page doit avoir sa propre balise titre et méta description.

Conseils e-commerce, une balise bien rédigée doit :
– refléter le contenu de la page
– donner envie de cliquer sur la page (pour la méta description notamment)
– contenir le mot-clé principal de la page
– être brève : 200 caractères pour la description et 60 pour le title

Crossed Screwdriver and Wrench on Red Button on Black Computer Keyboard.Ces deux balises sont parmi les critères les plus importants pour l’indexation de vos pages par les moteurs de recherche. En substance, la balise titre, c’est le texte apparaissant dans l’onglet et dans la partie supérieure de la fenêtre de navigation. La balise description est, elle, une balise META. Les balises méta donnent des informations n’apparaissant pas sur le site, ces infos ne sont donc pas adressées à l’internaute. La méta description fournit une description synthétique du contenu de la page web. Elle est en partie utilisée par les moteurs de recherche pour fournir le texte d’aperçu dans les SERP mais aussi pour proposer automatiquement un texte associé à un relai sur les réseaux sociaux. Pour plus de détails sur ces balises et l’art et la manière de les rédiger, voir cet article. Si votre catalogue est très fourni, sachez qu’il est préférable – avant de les réécrire – de ne pas avoir de méta description du tout plutôt que des textes dupliqués !

Réécrire vos fiches produits

mani di uomo al alvoro sulla tastiera di un notebook informaticoCette solution est gourmande en temps, on le sait (!). Pourtant, rédiger une fiche au contenu unique pour chaque produit, en s’interdisant les copier-coller, en se demandant quelle histoire raconter sur chacun des produits sera également bénéfique à votre stratégie webmarketing. Une fiche produit peut d’ailleurs être enrichie de différentes façons : par des photos originales, des conseils d’utilisation, l’histoire de l’invention du produit ou de sa fabrication, les commentaires des clients, des vidéos de produits…
Là encore, si votre catalogue contient de nombreux produits, n’hésitez pas à externaliser la rédaction des fiches par un professionnel (spécialisé en SEO) et à prioriser la rédaction des fiches (les nouveautés et les best sellers d’abord !).
Si les variantes entre plusieurs produits sont trop minimes, quid de les regrouper sur une page et de proposer les variantes comme des options ?
La réécriture peut vous sembler fastidieuse et onéreuse, pourtant les sites ayant optimisé leurs fiches produits ont vu leur trafic augmenter de 50 % et même parfois 100 % !

 

Le cas des marketplaces

Plus pernicieux, si vous décidez de vendre vos produits sur une marketplace type Amazon, en utilisant les fiches produits de votre site, sachez que Google favorisera toujours le site le plus populaire… En dupliquant vos contenus sur un site comme Amazon, vous risquez donc de nuire au référencement naturel de votre site.
Dans ce cas, la solution est encore plus chronophage : il vous faut réécrire des fiches produits aussi percutantes, aussi optimisées SEO et qui vanteront différemment les mérites de vos produits. Une solution peut être de penser comme le ferait la marketplace : quel est son positionnement ? Elle ne vendrait probablement pas votre produit selon les mêmes arguments que vous… Faites preuve d’imagination !

Il existe d’autres méthodes, plus techniques, pour remédier au contenu dupliqué. Pour les appliquer, nous vous conseillons vivement de faire appel à un expert en la matière.
Hugo, notre consultant e-commerce expert SEO pourra, par exemple, vous accompagner pour utiliser la canonicalisation (via l’élément link rel=”canonical”) ou pour mettre en place des redirections 301 ou encore utiliser correctement l’outil de gestion des paramètres d’URL…

Recevez 3 articles E-Business par mois

Phasellus et, porta. elit. felis eleifend luctus sed