La Méthode DIY pour référencer son site

La Méthode DIY pour référencer son site

Comment travailler l’organisation de son site à la fois  pour le référencement naturel et pour Adwords

Aujourd’hui, un article proposé par Mehdi Coly, fondateur de Optimiz.me, outil permettant de travailler le référencement de son site internet soi-même.

Générer du trafic grâce à Google, c’est en général travailler à la fois son référencement naturel, et avoir une stratégie d’annonces sur Adwords ciblée et réfléchie. 3 grands principes doivent être respectés dans les deux cas : la cohérence entre le lien cliqué et la landing page, la pertinence de la recherche de mots-clés, et l’ergonomie optimisée de la zone d’arrivée de l’internaute.

 

  1. La cohérence entre le lien cliqué et la landing page.

Sur Adwords, les internautes cliquent sur un lien appelé « annonce » pour accéder à la page de votre site que vous avez mis en avant. Une annonce est un texte court, composé de 1 phrase de XX caractères et 2 phrases de XX caractères. Son contenu doit être choisi avec grand soin, car il est déterminante sur :

  • Le taux de clic : si l’annonce « donne envie », elle générera d’autant plus de clic. Il faut donc faire ressortir l’avantage concurrentiel de votre produit/service, ou trouver un élément distinctif qui donne envie d’en savoir plus : une promo, une qualité différentiante, une surprise, etc….
  • Le taux de conversion : une fois que les internautes ont cliqué sur l’annonce, ils arrivent sur votre page, et vont alors décider en moins de 3 secondes si celle-ci correspond à leur recherche ou non. Il faut donc une cohérence parfaite dans la chaine Mot-clé tapé – Annonce  affichée – landing page. Par exemple, si l’internaute tape « séjour à Marrakech pas cher », qu’il clique sur votre annonce « séjour Marrakech pas cher », et qu’il arrive sur une page dans laquelle on lui affiche des séjours à Rabat tout en haut, ou encore des séjours  Marrakech de luxe, il n’y alors quasiment plus aucune chance que le taux de conversion soit bon.

Cette mécanique est la même en référencement naturel : l’équivalent de l’annonce est ici la balise Title de la page. En effet, Google utilise cette balise pour composer le lien qui est affiché à l’internaute dans la partie naturelle des résultats de recherche. Rédiger une balise title avec un angle commercial/marketing est donc essentiel pour bénéficier d’un bon taux de clic et de conversion.

 

En pratique :

  • Rédigez vos annonces adwords  et vos balises Title de pages avec un angle commercial commun et unique.
  • Assurez-vous que cette rédaction est cohérente avec les mots-clés que vous avez choisi. Dans le cas de adwords, il s’agit des termes sur lesquels vous enchérissez, qui ont chacun un Coût par Clic (CPC) différent. Pour le référencement naturel, il s’agit de vos mots-clés principaux et secondaires ; ceux que vous avez définis lors de la création de votre plan de référencement

 

 

  1. La pertinence de la recherche de mots-clés

Le gros avantage du travail de référencement, naturel ou payant, est qu’il force les entreprises à penser à la place de leurs client. Être bien référencé, c’est  avant tout être capable d’être placé sur l’ensemble des requêtes que les cerveaux de clients peuvent avoir tapé sur Google. Par exemple, de nombreux consultants ne veulent surtout pas qu’on les appelle des « coachs » ou des « formateurs ». Pourtant, nombreux sont leurs clients qui les appellent ainsi, sans connaitre la différence entre ces termes. De même, une colonie de vacances équitation, peut aussi être dénommée, par les internautes, comme « une colonie cheval », un « stage d’équitation enfant », un « séjour équitation » ou encore une « colonie équestre ».

Si ces différents mots-clés ne sont pas présents dans le texte de la page, celle-ci aura de grosses difficultés à se positionner haut en référencement naturel. Côté Adwords, il faudra avoir prévu ces différentes expressions dans la liste des mots-clés sur lesquels vous souhaitez enchérir. Dans tous les cas, vous devrez commencer votre travail par un travail de choix des mots-clés, avec, pour chaque terme principal, une page spécifiquement pensée pour convertir vos prospects en clients. Par exemple, la page présentant les séjours à Marrakech devra être différente de celle présentant les séjours à Rabat.

 

 

  1. L’ergonomie de la landing page : élément essentiel pour un bon taux de conversion

 Lorsque l’internaute arrive sur la page, il doit être tout de suite rassuré sur 3 points :

  • C’est bien ici que je trouverai ce que je cherche : il y a un titre au site en général (dans le header), et il y a un titre à la page que je visite actuellement.
  • Je sais comment faire pour agir (prendre contact, acheter) : l’internaute dois être incité à acheter avec un « call to action » performant. Le call to action est un élément de page visible qui donne envie d’agir tout de suite : un panier coloré, un formulaire de contact, un bouton pour demander un devis, un champ pour s’inscrire à une newsletter, etc…
  • J’ai la totalité de mon information accessible sans avoir besoin de farfouiller : L’organisation de la page doit être la plus claire possible.  C’est ici que combiner SEO et SEA (référencement naturel et adwords) devient un art délicat : pour être bien référencé naturellement, votre page devra comporter beaucoup de texte ( visez 500 mots). Pour Adwords, la longueur du texte n’a pas d’importance. Aussi, il faudra que votre graphiste trouve des solutions visuelles pertinentes pour que le texte soit mis en valeur et au service des internautes, et non une longue litanie de mots difficiles à absorber.

Recevez 3 articles E-Business par mois

Praesent libero felis dolor tempus facilisis Curabitur justo