Stratégie cross canal et web to store 2 : penser local

Stratégie cross canal et web to store 2 : penser local

Afin d’être efficace et de profiter au maximum de la puissance du web to store, les boutiques physiques doivent privilégier la création de pages locales.

Garnies de contenus et de services spécifiques selon la géocalisation, ces pages font office de liens permanent entre les clients et les points de vente. De cette manière, le consommateur entre dans un tunnel d’achat par le online ou le offline et alterne ensuite les canaux aisément pour finalement conclure l’achat en online ou offline.

Mais le véritable avantage du local, c’est que c’est une opportunité pour la marque d’avoir une boite de dialogue direct avec ses clients pour travailler la fidélisation. En effet, à l’aide de cette plateforme digitale, les points de vente peuvent aisément lancer des actions de communication géo-ciblé pour augmenter le trafic en magasin et conquérir de nouveaux clients ou inversement.

Comme au ping-pong, les pages locales et les boutiques se renvoient les informations pour valoriser la marque et ainsi augmenter le CA.

La marque de prêt-à-porter Celio est d’ailleurs un très bon exemple de stratégie cross canal efficace.

En effet la marque dispose de mini-sites créés exclusivement pour ses 400 points de vente en France.

 

Grâce à eux, l’enseigne rayonne sur tout le territoire à la fois en points de vente mais aussi sur le web. Mais avec le online, Celio peut surtout lancer une campagne promotionnelle sur la totalité de son réseau, en suivant magasin par magasin les ventes générées selon le nombre de coupons promotionnels téléchargés. Plus pratique donc, mais surtout plus précis, le web to store permet une communication directe entre la marque et les clients, et promet des opérations efficaces à destination d’un public choisi.

Comme en témoigne d’ailleurs, les retombées en mai 2012 de l’opération de communication de Celio, puisque la marque a enregistré près de 130 000 téléchargements de coupons, pour 4000 achats traduits en magasin.

Enfin, la page locale est un véritable accélérateur de business puisqu’il est possible pour les points de vente d’avoir un catalogue beaucoup plus large, mais également d’écouler des produits rapidement à l’aide d’opérations de destockage ou autre.

Quant au client, étant au cœur de la stratégie cross canal, il possède un double avantage : la facilité du online mais aussi l’intérêt du offline qui lui permet d’essayer ou de voir le produit avant de passer à l’achat.

 

En bref…

 

Bien plus qu’un simple phénomène, le web to store est aujourd’hui primordial dans la construction d’une stratégie cross canal. Véritable lien entre les consommateurs et les marques, le online permet le développement du local en touchant facilement différentes cibles.

Pendant longtemps, le online a fait peur, pensant qu’il volait la vedette au offline, mais aujourd’hui il est considéré comme une plateforme complémentaire aux boutiques physiques.

Puissant, rapide et accessible à tous, le online est une véritable source d’informations avec une vraie valeur ajoutée, pour les clients.

Le client est au cœur de la stratégie cross canal. La question n’est pas de savoir s’il y a rivalité entre offline et online, mais de savoir comment mieux servir le client et le faire acheter plus.

Enfin, les pages locales permettent non seulement de construire des plateformes de communication entre les enseignes, les clients, et les prospects,  mais aussi de nourrir la e-réputation, si importante pour les marques.

Recevez 3 articles E-Business par mois

Curabitur luctus dolor. venenatis adipiscing ut fringilla facilisis