Marketing Automation : 7 conseils pour gagner du temps dans votre activité e-business

Marketing Automation : 7 conseils pour gagner du temps dans votre activité e-business

by Céline Albarracin, 8 août 2017

Le temps est une denrée qui devient très rare quand on gère une activité e-commerce. Alors, pour gagner en productivité et dégager de la place dans son planning, misez sur des techniques issues du marketing automation ! Cette stratégie consiste à paramétrer l’automatisation des tâches  marketing, mais aussi des activités de prospection, community management, comptabilité et communication.

UpMyBiz vous propose aujourd’hui 7 façons d’utiliser le marketing automation pour booster votre activité e-business

 

Conseil n° 1 : se former au marketing automation

Dans le meilleur des mondes, vous pourriez uniquement vous concentrer sur votre cœur de métier : la vente de vos produits et la satisfaction du client. Or, nous ne sommes pas dans un monde idéal, il y a de nombreuses missions à réaliser en dehors de la vente.

Voilà pourquoi il est important de se pencher sur le marketing automation.

Son but est de rendre ces activités autonomes, c’est-à-dire qu’elles doivent fonctionner sans votre intervention.

À l’aide d’outils, tel que Plezi par exemple, vous avez la possibilité d’automatiser la diffusion de contenu sur les réseaux sociaux, l’envoi de campagnes ciblées, le classement de vos prospects, la gestion de vos contacts ou encore l’analyse de vos données. De quoi gagner de nombreuses heures chaque mois !

 

Conseil n° 2 : automatiser la gestion de stock

La gestion de stock d’un e-commerce, en plus d’être un casse-tête, est une activité très chronophage. En optant pour un logiciel de gestion de stock, vous libérez un précieux temps que vous pouvez utiliser ailleurs dans votre activité.

Ces logiciels sont conçus pour vous simplifier la vie. D’ailleurs, lorsque votre boutique atteindra une certaine taille, cela deviendra nécessaire. Vous ne pourrez plus gérer manuellement les entrées et sorties de vos marchandises. Cela risque de devenir une source d’erreur. Or, qui dit erreur, dit insatisfaction du client.

Ce logiciel peut afficher en ligne la disponibilité des produits, et même, fournir au client une date de livraison estimée selon la disponibilité chez le fournisseur. Il sert aussi d’alerte lors que vous atteignez un certain seuil (par exemple, moins de 10 unités d’une référence) et il peut même passer directement commande au fournisseur.

Voilà un souci en moins chaque jour !

Conseil n° 3 : automatiser le lien entre la gestion commerciale et la comptabilité

Ne pensez même pas à retaper manuellement vos factures dans le logiciel de comptabilité. C’est une perte de temps et d’énergie inutile. Aujourd’hui, il existe de nombreuses passerelles qui vous permettent d’automatiser le transfert à intervalles réguliers de vos données commerciales. Terminée la saisie au kilomètre pendant des heures.

Le système peut même aller plus loin : il va expédier, par email, la facture générée par le logiciel commercial à votre client, puis le transfert de données va s’effectuer et votre logiciel comptable va s’alimenter. Pour finir, le logiciel va récupérer vos données bancaires et lettrer le paiement avec la facture… merveilleux gain de temps, non ?

À noter que certains logiciels gèrent aussi la partie CRM. C’est-à-dire qu’ils vont conserver l’historique d’achat dans un fichier client. Ce qui vous permettra, par la suite, d’optimiser automatisation des tâches marketing, telles que l’envoi d’offre personnalisée par email.

 

Conseil n° 4 : automatiser la veille pour optimiser votre Content Marketing

Le Content Marketing peut vous sembler simple à gérer, mais il n’en est rien. Écrire pour le web est une activité qui prend du temps à plusieurs niveaux. Il faut :

  • Faire une veille efficace
  • Trouver de nouveaux sujets à traiter
  • Respecter la ligne éditoriale
  • Écrire en respectant les bonnes pratiques du SEO
  • Optimiser le contenu dans son environnement

Du coup, les tâches prennent souvent plus de temps que prévu. Mais avec une bonne organisation et un paramétrage efficient de votre plateforme de marketing automation, il est possible de trouver l’équilibre.

Bien entendu, il n’est pas possible d’automatiser votre rédaction web (sauf si vous confiez la mission à un prestataire), mais vous pouvez gagner du temps sur la veille. Vous pouvez regrouper vos sources favorites, ainsi que les recherches sur certains mots-clés, dans un ou plusieurs tableaux de bord pour les consulter en un clin d’œil. Avec le bon outil, vous pouvez même classer les contenus par pertinence et détecter immédiatement une tendance.

Pour vérifier le SEO, vous pouvez miser sur un plugin WordPress comme Yoast. Celui-ci détecte automatiquement les bonnes et mauvaises pratiques de votre contenu, pour vous en faire un compte-rendu. Vous pouvez ensuite le corriger pour respecter les exigences de Google.

Conseil n° 5 : paramétrer l’envoi d’emails automatiques

Nous évoquions plus haut l’envoi d’emails automatiques pour les factures, ainsi que l’archivage dans un outil CRM. Et si vous alliez beaucoup plus loin ?

Exploitez les scénarios grâce à votre base de données client parfaitement segmentée !

Par exemple, envoyez un email pour souhaiter un bon anniversaire à vos clients. Pensez à y ajouter un code promo. C’est une petite attention qui a son importance sur la fidélité.

Vous avez aussi la possibilité d’envoyer, de manière automatique, des produits complémentaires aux achats de vos clients. Pensez aussi à cette technique pour relancer les paniers abandonnés, proposer la nouvelle version d’un produit, envoyer des guides d’achat aux indécis, présenter des tutoriels d’utilisation aux clients et adresser des promotions personnalisées.

L’objectif est d’accroître vos ventes et la satisfaction client, sans y passer de temps supplémentaire.

 

Conseil n° 6 : automatiser les publications éditoriales

Tout comme l’automatisation des emails marketing pour votre tunnel de vente, vous pouvez utiliser des outils qui vous permettent de diffuser (et rediffuser) vos contenus.

Comment cela fonctionne ? Déterminez des critères de publication d’abord des critères de publication. Par exemple :

  • 5 publications sur Twitter : une dès la parution, une autre le lendemain à 18h et 3 rappels (à 7, 15 et 30 jours).
  • 2 publications sur Facebook : une à 16h le jour de la mise en ligne et une autre 15 jours plus tard.
  • 3 publications sur Linkedin : une immédiate, une autre 1 semaine plus tard et un rappel 30 jours après.
  • Un envoi de newsletter : le mardi à 16h.

Indiquez aussi la photo qui devra apparaître dans vos posts (image à la une, visuel spécifique, photo intégrée dans l’article…).

Dès lors, quand vous publiez un article sur votre blog, il se publiera automatiquement sur vos différents supports.

 

Conseil n° 7 : l’analyse des actions sur le web

L’analyse régulière de votre stratégie webmarketing est indispensable pour détecter vos forces, ainsi que les points bloquants. L’objectif étant de dupliquer les techniques qui fonctionnent, d’accroître la communication sur les meilleurs canaux et de prendre une décision concernant les techniques moins rémunératrice.

Un reporting hebdomadaire (au moins) est donc le bienvenu pour optimiser votre ROI. Encore une fois, le marketing automation vous fait gagner du temps sur ce point. Après le paramétrage de vos KPIS, qui correspondent à vos objectifs, l’outil vous transmet chaque semaine une synthèse de vos performances.

Il ne vous reste qu’à la consulter pour prendre des décisions d’ajustement et accroître vos performances.

 

Le but du marketing automation est de vous faire gagner en productivité, grâce à des scénarios élaborés, qui travaillent au développement de votre activité. Le temps gagné se répercute alors sur d’autres missions : gestion de la clientèle, animation de votre e-commerce, recherche de prospects…

114597e0c4cc8289f995893c34ee8145gggg